Featured Posts

Oecuménisme - Juin 2016



En ce dernier article avant l’été, nous rejoindrons le monde des Eglises orthodoxes en raison du Concile panorthodoxe qui se tient en Europe en ce mois de juin.

L’Eglise orthodoxe commence avec la séparation de l’Eglise de Rome avec l’Eglise d’Orient, patriarcat de Constantinople, en 1054. L’Eglise orthodoxe est formée d’un ensemble d’Eglises particulières autonomes, dont l’unité réside dans la communion mutuelle dans une même foi sans qu’il soit besoin d’une structure centralisée autour d’un chef spirituel, le Pape de Rome, comme dans l’Eglise catholique. Le Patriarche de Constantinople a une primauté d’honneur sans pouvoir de gouvernement. Chaque Eglise élit ses évêques. La seule autorité souveraine est le Concile universel rassemblant tous les évêques de l’orthodoxie, lequel ne s’est jamais réuni depuis 1054.


Ce grand Concile se prépare depuis 1961, date de la première conférence préconciliaire. Les primats de l’Eglise orthodoxe ont finalisé la préparation en janvier 2016. Vu la situation politique difficile au Proche Orient et les relations tendues entre la Turquie et la Russie, il a été décidé que le Concile aura lieu non pas à Constantinople mais en Crète. Du 16 au 27 juin 2016. Toutes les Eglises envoient une délégation de 24 évêques accompagnés de conseillers ecclésiastiques, moines et laïcs. Les langues officielles sont le grec, le russe, le français, l’anglais et l’arabe. Parmi les sujets à l’ordre du jour, « la mission de l’Eglise orthodoxe dans le monde contemporain », « les relations des Eglises orthodoxes avec l’ensemble du monde chrétien », « les fidèles de la diaspora », « le sacrement du mariage ». Les textes adoptés par le Concile le seront à l’unanimité, principe selon lequel seront prises les décisions du Concile. Chaque Eglise autocéphale –autonome – dispose d’un seul vote élaboré selon le principe de la majorité interne. Les légitimes prises de position négatives sont inscrites dans les Actes du Concile. La plupart des travaux se dérouleront à huis clos. Aux sessions d’ouverture et de clôture sont invités des représentants du monde chrétien, entre autres l’Eglise catholique romaine, l’Eglise copte, l’Eglise anglicane, la Fédération luthérienne mondiale, le Conseil œcuménique des Eglise ( COE ). Des liturgies panorthodoxes célèbreront le premier jour, la fête de la Pentecôte et le dernier, le dimanche de tous les saints selon le calendrier orthodoxe.

Ce bref aperçu d’une rencontre si importante pour nos sœurs Eglises d’Orient nous invite à la prière maintenant et dans les mois suivants. Quelques Eglises orthodoxes ont manifesté récemment le désir de reporter le Saint Concile à une date ultérieure. Que la volonté de communion l’emporte ! Que la réception du Concile avance peu à peu, avec la conversion du cœur de chacun, à la gloire du Dieu trois fois saint et au service de l’humanité en attente de son salut.


Sœur Marie Raphaël Fradet

Recent Posts
Search By Tags
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square